Publicités

L’éducation Alternative vue par EnriquezArte

IMG_3361

Bonjour les Amis,

L’Éducation Alternative, que veut-elle dire pour vous ? Que représente t-elle ? Est-elle appropriée à notre environnement et à notre vie sociétale ?

Effectivement, les choses ont beaucoup évolué depuis quelques années.

Nous éprouvons tous le besoin de chercher d’autres méthodes, que celles-ci soient pour apprendre, ou bien même pour soigner.

Souvent à travers nos voyages, nous faisons de belles rencontres qui nous sont fructueuses et enrichissantes ; elles nous invitent à connaître d’autres façons de nous alimenter, d’éduquer ou bien de nous soigner.

Lorsque nous arrivons sur terre, nous sommes pris en charge par nos parents biologiques pour la plupart, et en principe nous recevons la même éducation qu’eux, mais améliorée au fil du temps. Enfin, « améliorée » n’est pas réellement le terme exact, car je devrais dire, « l’éducation qui va correspondre à notre époque ». En effet, de tous temps, nos inventions nous apportent souvent des avantages, mais aussi des inconvénients.

Actuellement que serions-nous sans nos tablettes, sans notre téléphone.

Nous pouvons nous parler et nous voir à tout heure, que nous soyons en Europe ou en Océanie. Il n’y a plus de barrière… et pourtant si.

Nous nous refermons sur nous-mêmes, n’osons aller de l’avant car nous avons de plus en plus peur de ne pas être à la hauteur.

Nous sommes élevés par nos parents qui désirent reproduire la même éducation, avec de temps à autres quelques modifications. Soit parce que nous pensons qu’elles ne correspondent pas à notre époque, soit parce qu’elles sont inadaptées à travers notre mode de vie. Nous voulons y apporter notre touche personnelle, et souvent nous avons en nous nos us et coutumes.

Il y a ceux qui n’en n’ayant pas eu durant leur enfance, essaient à leur tour de s’en créer afin de laisser une trace de leurs propres traditions.

En principe nous sommes presque tous scolarisés, et nous essayons d’entrer dans la vie active avec notre niveau d’étude, tant bien que mal pour certains, car il est très difficile de se projeter à 16 ans pour toute la vie dans une carrière.

Il y a souvent des barrières pour certains, car déjà tout petits, parfois nous ne sommes pas assez armés

Un manque de confiance, une appréhension, la peur de mal faire et le regard des autres.

Chaque enfant est unique, il ne peut recevoir les mêmes informations.

C’est un diamant brut qu’il faut polir, afin qu’il puisse briller de mille feux.

C’est pourquoi, Jean Benillouz Fondateur d’EnriquezArté a créé cette association communautaire à Barcelone.

Il nous explique dans cet entretien, que toutes personnes a un don, que nous devons lui redonner confiance, qu’il doit se surpasser, sortir de sa zone de confort.

C’est pour cela qu’il a mis en place plusieurs méthodes d’apprentissage.

Il est aidé par des bénévoles et par des élèves venant de tous les pays. Ils viennent séjourner entre trois mois et un an dans son association.

A travers ses nombreux voyages, et ses bénévolats, il a su ce qui lui correspondait

Que son corps se devait être en accord avec son mental.

Je vous laisse visionner cette vidéo, qui sera j’en suis certaine, une invitation à la méditation.

N’hésitez pas à vous abonner et de liker !!!!!

Quelques références d’ouvrages

Céline Alvarez : Les lois naturelles de l’enfant

Stanislas Dehaene  » Apprendre »

Maria Montessori « L’enfant »

Edwige Antier « Elever »

Bisous, bisous

Cliquez sur le lien ci-dessous afin de visionner l’entretien avec EnriquezArte

L’Education Alternative

Publicités

Bientôt en ligne ma rencontre avec EnriquezArte à Barcelone

Association communautaire « Education Alternative 

bonsoir les Amis,

Je suis actuellement à Barcelone où j’ai pu rencontrer Jean Benillouz fondateur de EnriquezArte.

Pourquoi ma rencontre avec ce jeune homme m’était elle devenue nécessaire ?

Depuis quelque temps, je suis quelques  familles youtubeuses menant de front leurs propres expériences comportementales avec leurs enfants ; je savais que Jean menait a bien une expérience sur l’éducation Alternative.

Pourquoi Barcelone ?

Pourquoi cette association communautaire ?

J’avais énormément de questions à lui poser, car ce projet est énorme, il y travaille depuis plus de deux ans, et a dû se familiariser avec la législation espagnole qui selon ses dires est extrêmement rigoureuse.

Dans cette interview, vous verrez qu’il nous explique que nous avons tous  un don. Que son rôle est de réveiller en nous cette petite étoile qui brille. Parfois, il suffit d’aider une jeune maman ne sachant pas, quel jeu proposer à son bébé de 5 mois.

Toutes les expériences commencent par une séance de méditation puis des étirements, et après ? me direz-vous ?

Vous le saurez d’ici quelques jours lorsque je rentrerai en France afin de faire le montage de ma vidéo, qui j’en suis sûre, va vous plaire énormément.

Je suis toujours étonnée de rencontrer de jeunes personnes ayant déjà une certaine philosophie de la vie. Une  seule et unique chose les passionne il s’agit du bien être de leur enfant, que celui-ci  puisse s’épanouir à son propre rythme, et non pas par nos propres exigences.

Les codes ont changé, nous anciens nous n’avions pas la même vision des choses, puisque notre réussite passait souvent par la volonté de reproduire l’éducation que nous avions reçue.

Jean a des milliers de projets, mais comme il le dit si bien, ne brûlons pas les étapes, Paris ne s’est pas fait en un seul jour

Bisous, bisous

N’hésitez pas à me suivre, car bientôt je vais rencontrer une famille nomade que j’aime suivre et qui  rencontre un énorme succès, puis une jeune pianiste.

Vite venez me rejoindre sur  lesindiscretionsdefaustine.com

Marie-Laure de Glam’orchestra et la Glam Family !

image_571886488754437Bonsoir les Amis,

IL était une fois !

Marie-Laure  est une jeune femme, menant de front comme beaucoup de maman, l’éducation de ses trois enfants ainsi que la gestion de sa société, Glam’orchestra et tout ce qui s’y implique, comptabilité, déclarations, l’administratif ainsi que l’organisation des plannings de ses musiciens et chanteurs; sans oublier, ce qui n’est pas des moindres, ses rendez-vous clients, qui sont bien souvent de futurs jeunes mariés.

Petit retour arrière.

Après avoir fait des études de commerce, elle rentre dans le milieu bancaire, mais c’est sans compter sa passion qu’elle a depuis toujours le chant, que tous les week-ends elle rejoint un groupe de musiciens dont elle fait partie. La scène, le live est ce qu’elle préfère.

Si je vous dis qu’elle a épousé un guitariste, êtes vous étonnés ?

A son tour, lors de la naissance de son dernier enfant, elle prend un congé parental.  Elle  décide  à ce moment de se lancer dans la création de son propre groupe (il ne s’agit au départ que de réunir une bande de copains) mais sans vraiment y songer, la mayonnaise prend et devant tant de propositions, elle ne reprend son travail qu’à mi-temps, jusqu’à quitter définitivement, son emploi à la banque. Le concept de son orchestre plaît !

Aujourd’hui Glam’orchestra est une société de 50 personnes intermittentes du spectacle, spécialisée dans l’événementiel privé à savoir : les Mariages principalement et concerts privés, n’oublions pas le bal du 14 juillet !

Marie-Laure a une adoration sans fin pour les Mariages, et se donne à fond, pour que les futurs mariés puissent être comblés le jour J. Entre temps, ils auront souvent passé des mois à chercher le restaurant idéal, la robe, l’église, les fleurs, la voiture, les faire parts. Mais ce qui les tient à coeur, c’est d’avoir une ambiance du tonnerre, car il n’y a rien de plus triste qu’un mariage, où l’on s’ennuie à mourir !

Après avoir rencontré les futurs mariés et avoir fait le point sur le style musical, l’ambiance désirée, le nombre d’invités, le lieu, s’ il s’agit soit d’une cérémonie laïque ou religieuse,  si un feu d’artifice est tiré ? Beaucoup de questions posées mais qui seront très importantes pour Marie-Laure. C’est à partir de leur répertoire comportant plus de 400 chansons, qu’elle devra créer une playliste personnalisée  à la demande des clients.

Cette playliste, sera définie en fonction d’une formule au préalable choisie. Eh oui, il y en a pour tous les goûts, cela va de l’ambiance acoustique, piano voix, ou bien guitare voix, jusqu’à l’orchestre avec sa section de cuivres.

Pour que la soirée soit réussie, Marie-Laure aura à cœur de réunir les personnes aimant se retrouver ensemble sur scène. Quant à son époux en plus de son entreprise qu’il doit lui même gérer, il devra  non seulement être présent, comme guitariste, mais devra également s’occuper de toute la partie technique ! Car c’est sans compter  la mise en place de la régie lumières, régie-son, régie-vidéo, régie retour.

Chez Glam vous avez un large panel de voix,  pas moins de 10 chanteurs pour nous faire revivre  pléthore d’artistes comme Beyonce,  Bruno Mars, Whitney Houston, Justin Bieber,  Madonna. N’oublions pas nos chanteurs français, comme Johnny Hallyday, J J Goldman, Edith Piaf, toutes les personnes travaillant pour Glam auront chacune une couleur vocale. Attention, elles n’essaieront pas d’imiter, mais d’interpréter  au mieux le temps d’une soirée vos chansons préférées.

C’est donc l’aventure d’un couple réunit par une passion commune  qu’est la musique ainsi que la création de leur Société Glam’orchestra. Je ne suis pas voyante, mais il y aura toujours des mariages ! et peut-être d’autres projets !

Vous vous doutez bien, que si j’ai commencé par il était une fois, c’est qu’il s’agit d’une très belle histoire et qui sait, Marie-Laure a peut-être encore des tas de projets, mais ça, on le sera peut-être la prochaine fois !

Ah j’oubliais, sa devise : Le bonheur c’est une décision ! et vous qu’en pensez-vous ?

Je remercie Marie-Laure, de m’avoir permis, de réaliser cet interview. J’ai apprécié  son enthousiasme, son sourire, sa gentillesse. Si au 14 juillet je me trouve sur Paris, il est certain que j’aurai beaucoup de plaisir à écouter, voir et même danser avec la Glam Family.

Bisous, bisous

Film tourné au Pullman Paris la Défense le 14 février 2019

Je remercie vivement Caroline Dhôtel, coach vocal, qui m’a fait connaître Marie-Laure,

https://www.accorhotels.com/fr/hotel-3013-pullman-paris-la-defense/index.shtml#origin=pullman

https://www.mariages.net/musique-mariage/glam-orchestra–e120261

http://www.coachchant.com/#Accueil_coachchant_com_.B

http://www.studiodesvarietes.org/rencontres/David-Feron.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au pays des Maharadjahs

    Bonsoir les Amis,

L’inde fait partie d’un voyage très intense, très culturel, qui vous laisse une drôle d’impression. Il m’aura fallu énormément de temps pour enfin y mettre des adjectifs, des impressions, chaud en couleur mais surtout un pays tellement explosif.

Pourquoi aller  en Inde et ne pas  se diriger  au  Sri Lanka ou la Chine ? Deux années auparavant,  je m’étais rendue en Chine afin de revoir ma fille, partie faire son stage de fin d’année d’école de commerce. Mais  j’avais envie d’un électrochoc et pour le coup je ne fus pas déçue.

Je voulais  comprendre leurs us et coutumes qui sont diamétralement à l’opposé des nôtres,

Mais pourquoi, ont ils tous en eux, des connaissances spirituelles ainsi que médicinales ?

Vous me direz souvent pourquoi tel pays ?  En ce qui me concerne c’est  souvent au détour d’un film et là ce fut  India Palace.

Décollage à  11H20,  avec la Compagnie ETHYAD, le repas fini, nous pouvons nous étirer, car nous sommes très bien placés ! Nous sommes devant les sorties de secours. Le vol étant long, je visionne au moins 3 films !

A  notre première escale Abou dabi, une immense chaleur nous invite sur le tarmac il fait 41 degrés !

16 heures plus tard à notre arrivée à New Dehli, il pleut, il fait chaud, c’est très humide.

Nous avons devant nous à la sortie de l’aéroport, un nombre incalculable de Chauffeurs tendant les bras avec leurs écriteaux, il est 4H00 du matin !

Le nôtre est sympathique et aussi mignon, d’emblée, je décide d’aller à l’arrière de la voiture car au vu de mon niveau d’anglais, mieux vaut laisser ma place à HB, ainsi il lui fera la causette durant toute la durée de notre périple, et de temps à autre, il pensera à moi, à moins que je lui demande

-Qu’est-ce qu’il a dit?

– Alors là il répondra , je te dirai tout à l’heure !

Après 16 km de grande route nous arrivons à l’hôtel  mais les gardes, passent un miroir sous la voiture, pour voir si il n’y a pas une bombe !

Wouah! ils roulent comme des fous !

Il parait qu’entre minuit et 6H00 du matin on ne s’arrête pas aux  feux rouges ! On regarde seulement  à droite et à gauche, moi, qui ait peur de la voiture depuis que j’ai eu un accident il y a bien longtemps, je vais devoir serrer les F—–. et le clignotant ne sert à rien, on joue du klaxon !

NEW DEHLI

Nous arrivons à l’hôtel le Royal Plazza dans notre chambre ou nous dormirons quelques heures avant de retrouver notre chauffeur.

Après quelques frayeurs en voiture mais le chauffeur est très prudent, nous saurons vers la moitié du voyage que c’est son premier trip ! Et de plus la voiture n’est pas à lui, donc Prudence !

Le 1er temple Moghol que nous visitons est le site d’Humayun’s tomb,img_2673 c’est un immense site ou il est très agréable de se promener et surtout loin de la vie trépidante de New delhi. On trouve le mausolée de HUMAYUN’S et ISA KHAN, ce dernier  était un noble afghan qui combatta contre les moghols,  ce temple  donnera l’exemple de la construction du TAJ MAHAL

Puis nous partons chez un tailleur qui nous confectionnera un costume pour HB,  et moi-même, je prends 3 tuniques indiennes dont une blanche. Nous nous sommes arrêtés avec Radj                                                                                                                          (notre Chauffeur)  boire une boisson de chez eux, un Lassie ! accompagné d’un Poulet  TIKKA, j’adore LE POULET TIKKA.

En ce qui concerne la boisson ; ce fut la dernière de mon séjour ! Je vous dirai pourquoi, quant au Poulet Tikka, là par contre ce fut 25 jours !

Nous rentrons à l’hôtel, toujours en serrant les F—– , nous nous installons prés du piano, en prenant un apéro, nous sommes vannés.

2ème jour : Levés à 9H00 du matin, Raj nous attendait au parking, direction Le Fort Rouge, situé dans le vieux Dehli, C’est là du reste que se trouve l’Armée.

La  grande aventure commence ; en prenant un ( tuk -tuk) afin de se rendre au Chandni Chowk, c’est un quartier commerçant dans le old delhi presque tous  les futurs  jeunes mariés viennent y acquérir tissus et accessoires nécessaires à la préparation des festivités. Durant notre excursion nous sommes constamment sollicités pour acheter  un sari, ou autre vêtement. Puis à grand regret, nous quittons notre cycliste.

Puis nous allons dans l’une des plus grosses mosquées Jama Masjid  pouvant réunir près de 25 000 personnes, comme d’habitude, nous retirons nos chaussures et devons nous couvrir. Nous mitraillons de photos, la bâtisse est réellement impressionnante.  Nous devons à chaque fois nous déchausser, afin de pénétrer dans le haut lieu du culte et cela sera à chaque fois systématique, bizarrement tous me regardait, j’ai su par la suite que la tunique que je portais était en principe portée par de hautes personnalités ! (femmes du maharadjahs)

Au milieu de l’après-midi, nous nous dirigeons vers le mémorial Museum Indira Gandhi, lieu incontournable lorsque l’on visite ce pays. C’était la  maison du premier ministre assassiné par les siks, il y a une multitude de photos, nous voyons notamment sa bibliothèque ainsi que son bureau, c’est une visite très enrichissante, car nous apprenons beaucoup de choses bien intéressantes à travers toutes les photos exposées                    .

Nous retrouvons Raj notre chauffeur, qui nous montre les quartiers du gouvernement, avec leurs avenues ou là il y a évidemment personne.

Puis un temple hindou, très  coloré, toutes les couleurs y sont, et juste à côté un petit temple bouddhiste, je rentre très curieuse, un moine me fait un petit bracelet avec du fil rouge et je fais un voeu, ce bracelet tiendra jusqu’en janvier de 2014

Nous rentrons par la suite à l’hôtel, complètement épuisés par la chaleur, mais heureusement un Mojito nous attend près de la piscine !

Nous partons de Delhi le lendemain, et nous ne sommes pas mécontents, nous espérons trouver enfin de la verdure et peut-être un peu de calme. J’ai tellement hâte de voir leurs  palais, qui me font tant rêver.

MANDAWA

Nous partons pour Mandawa (première escale) le voyage va durer 6H dans une Tata (voiture)

Nous rencontrons des dromadaires, des vaches, des chiens, enfin c’est foule !  Il faut être un sacré conducteur, car lorsque sur l’autoroute, nous devons éviter les voitures roulant en contre sens, ou bien, une vache égarée, ça devient un vrai tour de force. Je comprends pourquoi, il est recommandé de ne pas prendre de location.

Et bien figurez-vous que je me suis habituée à la conduite de Raj, je n’ai jamais freiner avec mes pieds, ou serrer les F—– quand j’avais des doutes sur le slalom que Raj faisait en conduisant sa tata.

Nous avons eu droit à un troupeau de vaches de 1000 têtes , toutes rentraient chez elles, c’était la fin du Ramadan

Nous avons appris beaucoup de choses, retraduite en français par mon cher et tendre (pourvu qu’il ait bien tout compris, sinon, je suis en train de vous dire des âneries ! Apparemment c’est une Année avec une très grosse mousson + forte que d’habitude (je me disais aussi) les routes sont toutes éventrées, pour pouvoir passer à  on a dû soulever la voiture.

  • Attention les vaches sont sacrées et mieux vaut ne  pas en renverser une !!
  • Pour mémoire  les vaches seraient la réincarnation des humains. Les paysans les élèvent et leur prennent leur lait.

Au mariage ce sont les parents de la fille qui amène la dote aux parents du marié celle ci correspond à 20%, le reste ce seront des bijoux, qui représentent leur or, autant dire, qu’il vaut mieux avoir des garçons ça coûte moins cher me dira Raj, lui a de toute façon deux filles.

Nous apprendrons que les vacances durent 45 jours samedi dimanche compris lorsque nous sommes employés par le gouvernement.  Les employés du privé ont le droit  à 25 jours, mais  ne seront payés que par moitié et si on travaille à son compte, ils n’auront que les 20 jours fériés ! (heureusement qu’il y en a un certain nombre)

Après 6H de voiture, sous une plus battante, avec des routes inexistantes, je m’endors, HB baragouine anglais avec Raj qui de temps à autre me propose un coca sorti tout droit de sa glacière, j’apprécie beaucoup, il est très attentionné.

Nous arrivons à Mandawa, un village ou  autrefois résidaient de riches commerçants. Par contre, lorsque notre guide, nous montre une curiosité, il faut s’y prendre à deux fois, car ce n’est pas la maison dans sa totalité, mais une petite fresque restante, peinte  avec de l’or, mais ce sera souvent  dans un état de vétusté bien avancé. Sunny notre guide de la journée, qui termine sa dernière année de management et espère venir travailler en France,  nous explique qu’auparavant tous les maharadjahs avaient un minimum de 15 femmes. Ils vivaient tous dans des Havelis, maison recueillant toute la famille, les femmes ne participaient jamais, elles regardaient ce qui se passait à travers de petites fenêtres (des meurtrières)

Et c’est à ce moment là qu’il me dit en regardant mes yeux, qu’il y a un garçon qui va naître. Je ne lui avais pas dit que nous serions grands-parents dans huit mois. En y réfléchissant c’est assez troublant, puisque Timothée est arrivé comme prévu, bon il y avait une chance sur deux qu’il puisse se tromper, mais tout de même !  j’ai oublié de vous dire que Sunny faisait partie des Brahmans.   

Deux heures plus tard, sous une pluie torrentielle, nous arrivons à notre hôtel au Vivaana, l’endroit est tout simplement merveilleux. Nous aurons l’occasion de monter sur la terrasse de l’havéli, et d’assister à un spectacle extraordinaire, une multitude de paons prenant leur envol. C’est majestueux. Il y en aurait plus de 700 !.

BIKANER  

Toute la nuit nous avons dormi avec les Paons, Léon !Léon !Léon ! Il s’agit de  leur cri de guerre ! ça valait franchement le détour, je recommande vivement cette ville et cette Havéli.

Nous avons donc repris la route ver Bikaner, la route est toujours aussi mauvaise.

Durant le voyage, j’apprends par Raj, que les gens se mariaient en fonction de leurs signes zodiacal

Là ou nous nous trouvons sur la route de Bikaner, c’était autrefois un désert, mais le gouvernement Indien a envoyé par Hélico des graines, c’est donc pour cela  qu’il y a énormément d’arbres,  cela redonne ainsi de l’humidité.

Il y a peu de touristes, mais ceux que nous voyons sont tous accompagnés de leur guide

Arrivés à BIKANER, nous visitons la tour du Fort Junagarh         qui est immense ! Autant être bien chaussés, et surtout être en forme, car le fort est assez haut , nous rencontrons un artiste pratiquant la peinture miniature, à un moment, afin de nous montrer sa dextérité, il a pris l’ongle de HB et a dessiné une petite maison!! c’était très impressionnant de voir cette réalisation, si bien que nous sommes repartis avec 4 peintures (Bikaner Miniatures Art)

Nous repartons avec le guide dans un Rick Shaw; et c’est reparti pour un tour de manège! entre vaches, mobylettes, chiens, la foule, sur un fond de bruit de klaxon strident, je suis abrutie, de temps en temps, quelques personnes me prennent en photo.

,               Nous arrivons au Palace Gajner , une beauté ! De très belles anciennes voitures sont exposées, dommage qu’il pleuve autant et qu’il fasse aussi chaud, nous rencontrons un couple français habitants Bagneux, apparemment déçus de leur guide, mais ça c’est leur histoire et pas la notre, et j’aurai la chance d’être photographié avec un garde

Réveil à 8H pour visiter Jaisalmer (prés de la frontière du Pakistan) ou là actuellement il y a quelques soucis entre le Pakistan et les Indes,

C’est une chance, nous avons un guide parlant le français,

Le temple Jay est magnifique il y a 666 statuts représentants 24 prophètes, le guide est aussi religieux, c’est un brahmane

Le port de Jailsamer fait partie de la route de l’opium , celle-ci fut créée en 1500 afin que les caravanes s’arrêtent pour faire du business, ainsi le maharadjah faisait payer des taxes à ceux qui s’arrêtaient.

Nous avons acheté un pachemina et un chemin de table en soie,

Nous partons faire un safari à dos de chameau (malgré le temps qui tourne à l’orage)

Nous nous promenons dans le désert de Thaar, après une heure de promenade, nous nous arrêtons sur les dunes, et là il pleut !

Nous faisons de belles photos, mais celles-ci malheureusement je les perdrai, en faisant une mauvaise manipulation, je le regrette encore, car j’avais aussi une jolie et amusante vidéo.

Nous retournons au camp, ou un repas nous attend, mais nous sommes dans le noir le plus complet, et franchement je ne vois rien dans mon assiette et suis incapable de vous donner les noms des plats ! mais nous nous régalons et c’est avec les danseuses que nous passerons notre soirée.

JAISALMER 

Heureusement la route sera moins mauvaise, mais je commence à saturer ! et surtout, les forts, les vaches, les chiens, les odeurs ! mais c’est sans compter une petite halte chez un masseur, qui nous aura bien torturé HB et moi, j’étais tellement enduite d’huile tiède qu’en m’asseyant sur le siège qu’il me présentait pour attendre la personne qui allait m’encaisser, que oups, j’ai disparu! sous la table, et hb a été complètement retourné.

Donc visite par la suite du fort ou réside encore presque la totalité de la population, il est immense.

Nous logerons au Rawal Kot (c’est un complexe immense) et assez moderne

JODHPUR

Nous reprenons la route vers jodhpur, 280 km sous le déluge, et arrivons 7 heures plus tard.

C’est sur l’année prochaine je pars au Canada, il fait trop humide.

Nous prenons possession de nos chambres au Singhvis’s Haveli

Nous visitons le fort de Mehrangarh  le lendemain et du haut du fort nous découvrons toutes les maisons bleues                 

Puis, nous allons chez un tailleur, hb pour se confectionner trois chemises  et moi un jodhpur. Quelle idée, mais j’en avais tellement envie, par contre, je ne l’ai mis qu’en Inde, à paris, le style n’est pas trop tendance, et je ne monte pas à cheval, mais au moins c’est un souvenir.

Puis nous visitons le marché Sardar markett, et sans nos guides, car les commerçants paient la police afin d’ interdire les guides d’accompagner les touristes, ce qui leur permet de pratiquer les prix qu’ils désirent.

RANAPKPUR

Bien, ça y est à la force de manger du poulet Tikka avec le curry, je commence à rencontrer des problèmes digestifs

Nous visitons le temple Jain, Jain-Temple-In-Ranakpur

ranakpur-temple-interioril est remarquable d’une beauté !Nous devons avant d’y rentrer, retirer le cuir si nous en avons et si les femmes ont leurs règles, elles ne peuvent y entrer ! notre hôtel est tout ce qu’il y a de plus charmant Ranakpur Hill Resort

UDAIPUR

Nous ferons trois heures de route, et je n’en peux plus, il fait humide, il pleut des cordes, les routes sont complètement défoncées.

Nous avons visité le palais du Mahajana (plus haut que le maharadjahudaipurimg_2664

Nous ferons une jolie balade sur le lac, d’où nous prendrons beaucoup de photos car le site  est vraiment très agréable, il y a beaucoup de palais et  on remarque tout de suite que le lieu est assez aisé.

Nous logerons au Golden Tulip

JAIPUR

La route fut très longue, entre vaches, vélos, chiens, voitures, mobylettes, arrivant souvent à contre sens ou seul le klaxon est maître des lieux, le voyage devient épuisant ! et je ne supporte plus les odeurs, notre hôtel est très kitch !

Nous visitons le fort D’Amber                   jaipur très majestueux , mais la montée fut très longue !

Quand je pense que Hb  a voulu jouer du pipo avec 2 cobras ! quelle horreur ! et tous ces petits singes qui veulent absolument vous piquer ce que vous avez !

Par contre notre chauffeur est malade, il se rendra chez son gourou !!

et au retour il sera guéri, c’est vrai qu’il avait un visage d’une couleur un peu verdâtre !

Ce sera notre dernière étape en compagnie de Raj, et nous en profitons pour acheter quelques présents pour ses deux filles car il fut tellement prévenant.

Notre hôtel sera le Umaid Bhawan hotel que je vous recommande.

AGRAA

Encore 9 jours à tenir par 40 degrés et 88% d’humidité, et par une mauvaise manipulation, je viens de perdre presque 400 photos, je suis écoeurée !! nous arrivons à la gare  et j’ai quelques craintes, car pour nous faire patienter on nous dirige vers une salle, enfin si l’on peut appeler ça une salle d’attente, car il manque quelques murs, mais ne nous formalisons pas ! il y a bien pire, il y a une multitude de rats ! j’ai horreur des rats, et en plus ils sont très gros , je crois bien que le voyage commence maintenant !

Le train arrive en gare, et ce sont maintenant une multitude de personnes qui se dirigent vers les wagons, mais pas seulement à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur. Mais je suis trop impatiente de voir le TAJ MAHAL !      

Alors là, ce fut le choc, je ne m’attendais pas à cela, après avoir fait une queue interminable et avoir été sollicité par tous les guides, nous pénétrons à l’intérieur, l’endroit est tellement insolite, cette pureté, ce marbre au blanc immaculé, je suis envoûtée par ce que je vois.

Et c’est en fin de journée que nous nous rendrons à l’hôtel Jaypée Palace Hôtel, pour infos, il y a souvent palace derrière le nom de l’hôtel, mais ce n’est pas toujours le cas. Mais tous les hôtels ou nous avons séjourné étaient tous très agréables avec chacun leur particularité.

 

VARANASI

Cette fois-ci, c’est par une ligne aérienne intérieure que nous nous rendons à VARANASI.

Je n’ai pas de mot pour expliquer ce que je vois, et ce que je sens !     

Des odeurs de brûlés, et de bouse de vache sont omniprésentes

Nous nous dirigeons vers un hospice qui héberge les personnes se sentant bientôt mourir elles attendent en faisant l’aumône pour acheter le bois qui va servir à leur crémation et surtout répandre leur cendre dans le Gange.

En fin d’après-midi, je rentre à l’hôtel Rivatas by ideal  car je suis tellement choquée par ce que j’ai vu, que je décide de prendre un bon bain, par contre HB retournera en fin d’après-midi, et a vraiment aimé cette ambiance. Pour moi, ce fut vraiment trop violent, voir ses enfants qui viennent d’incinérer leur papa a qui on a coupé les cheveux pour l’occasion, puis voir les hindous, se purifier dans l’eau du Gange, ou on aperçoit des poissons chats énormes à la surface, se bousculant pour attraper le peu de nourriture qu’on leur donne ! et cette odeur !

Pendant notre séjour, nous avons assisté a une fête très importante pour eux. Celle des frères et soeurs, qui s’échangent des bijoux.

DIRECTION MAHABALIPURAM

Nous prenons l’avion direction Chennai et nous dormirons au Taj Connemara Chennai que nous visitons très brièvement, sauf pour acheter une carte mémoire.

Puis à plus d’une heure, nous nous rendrons dans un site balnéaire, ou là nous nous poserons  quelques jours  dans un grand complexe, mais avec une piscine XXXXL. au Radisson blu Temple Bay resort

L’Inde est un pays tellement loin de la réalité, comment pouvoir se positionner , nous sommes dans une autre dimension, leurs us et coutumes, leurs superstitions, et une religion très présente.

Je pense avoir trouvé les qualificatifs qui me manquaient pour ce voyage, non seulement il fut intense, insolite, odorant, coloré, mais avec une culture bouillonnante de  traditions.

Nous nous rendrons sur un site ou l’on peut voir la boule de beurre de Krishna faite de granit, celle-ci repose depuis 1300 ans

Ce qui est franchement déroutant, c’est de se retrouver dans des hôtels qu’importe la catégorie,  parfois des palaces ! Oui, nous avons pu nous payer des palaces en Inde, chose impossible en Europe pour moi. Une fois bien installés, vous regardez par les fenêtres, et là rien ! sauf si vous êtes dans une ville ou un village, on remarque les femmes aux costumes très colorés, portant sur leur tête leur courses, tandis que les mobylettes se fraient un chemin entre les vaches, les chiens, les piétons, et tout cela dans un brouhaha !

Nous sommes dans une autre dimension, ai-je aimé ce voyage. Je ne sais pas, mais je suis contente de l’avoir fait, mais peut-être fallait-il le faire plus jeune, quoiqu’il en soit, j’ai eu au moment où je vous raconte mon voyage beaucoup de souvenirs, et c’est avec joie que j’ai pu monter cette petite vidéo, assez courte mais malheureusement la perte de mes 400 photos  y sont pour quelque chose

Ma vidéo n’est pas de qualité, mais je voulais vous donner un petit aperçu de ce que j’ai vu.

Bon visionnage https://www.youtube.com/watch?v=2LLXttYDNNg

Bisous, bisous

Musique : https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/deed.

Julien notre magicien mentaliste

Bonsoir les Amis,

J’ai rencontré Julien au calme cette fois-ci, à mon domicile, afin de ne plus avoir de bruits environnants et nous avons ainsi  pu longuement  philosopher  autour de sa passion.

La Magie associé avec du Mentalisme 

C’est depuis l’âge de ses 5 ans qu’il fit connaissance avec la magie, la disparition d’un bonbon passant d’une oreille à l’autre,  fut le déclic.

Mais ce n’est qu’à 14 ans qu’il osa entrer dans une boutique et prit connaissance de ces  différents objets tels que  cartes, cordes, gobelets, dés, pièces. A l’intérieur se trouvait une notice, il en prit connaissance, et tous les jours  il commença son long apprentissage de magicien. A chaque Noël, c’était une autre boite de magie qu’il commandait !  Sa passion était née.

Depuis, Julien comme tant d’autres personnes a pendant un moment oublié sa passion, pourquoi ? Les études terminées il devait vite entreprendre quelque chose mais laquelle ?

Il a toujours été son propre patron, mais pour cela, sa passion n’avait plus de place, trop préoccupé  par la gestion de sa société.

Et puis vint le moment de l’analyse, de la rencontre avec d’autres personnes, et  un revirement à 360 degrés !

Quand j’essaie de téléphoner à Julien, soit il se trouve en Martinique, en Guadeloupe où il développe son activité de coaching à travers son entrepreunariat, distributeur de réseaux pour Arkhelia et surtout son petit bébé : Cercle Magique qui va regrouper des businessman ainsi que des Artistes.

Surprise, je vous laisse visionner cette vidéo, ou vous pourrez assister à l’un de ses tours de Mentaliste !

A très vite

Bisous, bisous

 https://youtu.be/EbUb6oNJtXY

 

 

https://www.facebook.com/julien.cross.92

Abonne-toi : http://bit.ly/AbonnementLibre

Téléchargement gratuit : https://youtu.be/9WvKmG

 

Claudine nous présente Clotilde

Bonsoir les Amis,

Connaissez-vous beaucoup de nouveaux Auteurs qui en moins de 6 mois réussissent à faire éditer un deuxième livre ?

Vous me direz, facile ! Il s’agit certainement de la suite de rendez-vous manqués. Et bien non !

Claudine Couppé, nous embarque dans un tout autre domaine,

LA CUISINE

Tout au long de la soirée, en discutant avec ses lecteurs, en passant par Florence (qui s’occupe de la relecture) ainsi que  Philippe et Patricia.

Je leur demandais,

Comment avaient-ils abordé ce tout nouvel auteur ?
Etaient-ils vite rentrés dans l’intrigue ?
Avaient-ils retrouvé Claudine dans la description de certains de ses personnages ?

Enfin vous l’aurez compris, beaucoup d’interrogations, mais suivies de réponses très flateuses envers Claudine.

Donc ce samedi 26 janvier, nous étions tous réunis, aux Turbulentes, restaurant situé dans le 15ème arrondissement de Paris, afin de faire honneur à Claudine pour la sortie de son deuxième livre, et croyez moi,  mon petit doigt me dit qu’il y en a certainement un autre en préparation mais chut ! !

Bien assez parlé, Je vous laisse visionner, ce petit reportage, qui je l’espère, vous aura permis de découvrir un peu plus l ‘Auteure.
A très vite,

Bisous, bisous

Musique proposée par La Musique Libre
Fredji – Happy Life : https://youtu.be/XDW4sWXF8S4
Fredji : https://soundcloud.com/fredjimusic

http://encrerouge.fr/nos-auteurs/

https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?SCat=0%211&Search=CLOTILDEA+PETITE+CUISINIERE+OU+LA+BATARDE&sft=1&sa=0

De belles rencontres en prévision

FAUSTINE (2)Coucou les Amis,

D’ici la fin de la semaine, je vais rencontrer un magicien Julien Cross et une petite surprise ! Nous aurons la chance d’assister  à l’un de ses tours dont il a le secret !

Pourquoi depuis son adolescence la magie est elle sa passion ?

Evidemment il en a pas fait sa profession à part entière, mais pour l’avoir suivi un bon moment,  sa particularité  est de se camoufler facilement, on le perd et on le retrouve quelques mois plus tard dans un tout autre  style ! mais je ne vous en dis pas plus.

 

Et puis ma deuxième rencontre avec  Claudine Coupé, qui nous a présenté son premier essai en septembre de Rendez-vous manqués. Je l’ai lu et apprécié, je confirme ce que me disais ses proches, il nous tient en haleine ! et à chaque fois que je tournais une page, je me disais, ça y est ! Enfin le rendez vous a eu lieu ! Mais samedi, elle va nous présenter son deuxième roman Clotilde, la petite cuisinière ou La Batarde  qui n’est absolument pas la suite du premier.

Donc mes amis, soyez connectés aux indiscrétions de Faustine ! car l’année 2019 va être riche en découvertes de personnes passionnées.

Bisous, bisous

 

Noël à Vimpelles

,Bonjour les Amis,

Connaissez-vous Vimpelles?

C’est une commune de 500 habitants environ, située en Seine et Marne à 100 km de la Capitale.

Qu’est ce qui peut nous amener dans ce village ? Certes, il y a une église, une mairie, une école ! comme tant d’autres villages en France, mais celui-ci à partir du mois de décembre, tous les habitants auront transformé leur village en une féerie de Noël.

Les Vimpellois, se transforment en lutins durant toute l’année, afin de rivaliser d’originalité et de donner le meilleur d’eux-mêmes dans leurs décorations.

Comme c’est curieux, 8 jours auparavant je me trouvais à Vaux le Vicomte

Décidément le 77 regorge de curiosités et de beaucoup d’animations. Vous ne trouvez pas ?

Ce qui est certain, c’est que l’année prochaine je retournerai à Vimpelles.

Bonne lecture !

Surtout n’hésitez pas à vous abonnez ou à liker si vous voulez suivre mon blog

Bisous bisous

Bruno Sandro mon coup de cœur pour son incroyable talent !

bruno sandro                                                                          bruno

Bonjour les Amis,

Connaissez-vous Bruno Sandro ?

Lorsque j’ai commencé les indiscrétions de Faustine en juillet 2018, j’avais décidé d’interviewer des  personnes passionnées.

Mais passionnées par quoi ? Il y a tellement de possibilité, que de s’évader soit à travers le chant, la musique, la magie, la cuisine, les voyages, la peinture, l’écriture …

Sachez que je suis loin d’être  déçue car c’est un réel plaisir d’aller à la rencontre de ces artistes. Pourquoi je les appelle Artistes,  pour moi ils sont des saltimbanques d’une passion qu’ils vivent en dehors d’une vie dite normalisée. Enfin ceci est un long débat et si je regarde dans wikipédia voici ce qu’il y a d’écrit :

Un artiste est un individu faisant une oeuvre, cultivant ou maîtrisant un art, un savoir, une technique, et ont en remarque ,entre autres, leur créativité.

Quoiqu’ il en soit, ils vous donnent énormément, vous font partager ce qui les rend si fragiles si tendres et avec tellement d’humilité !!

Une chose est sûre, depuis ce début d ‘aventure, je me nourrie de leurs expériences, si fortes et enrichissantes.

Début  juillet  en surfant sur le net, je me suis retrouvée en train de visionner une vidéo qui m’a  complètement bluffée Bruno Sandro, comment pouvait-il se transformer tant par sa physionomie que vocalement ?

Ni une ni deux, j’étais emballée, j’ai donc envoyé un mail à Bruno Sandro.  Mais allait-il me répondre ? Après tout étant carrément inconnue.

Mais il m’a très gentiment répondu, et nous avons convenu de nous rencontrer, lorsque je descendrai sur Bayonne.

Nous nous sommes donc rencontrés ce 26 décembre au P’ti Bistro restaurant  le long de la Nive à Bayonne

Afin que l’ interview soit parfaite, j’ai voulu me munir d’un micro sennheiser pour atténuer les bruits  environnants !

Vous allez voir que vu l’endroit ou je me suis rendue qui était vide à 17H30, enfin de  compte, à 18H, tout Bayonne y était.

Certes, l’endroit est très chaleureux, je vous le recommande vivement,  sauf que mes prises de vidéos, ne seront pas excellentes !! et je m’en excuse auprès de Bruno Sandro et de mes lecteurs.

Bruno Sandro est un  garçon vraiment charmant, avec un accent du Sud ouest de la France.  J’adore cette région, la fête est toujours présente, le décor mer  montagne est magnifique.

J’avais tellement de questions à lui poser qu’en fin de compte Bruno Sandro  m’a devancée, et a presque répondu à toutes mes questions, comme si il lisait dans mes pensées ! bizarre non ? est-il devin ?

A quel moment a t’il eu envie d’imiter les personnes

Comment travaille t’il ?

Quel est la marque de son micro ?

Fait-il souvent des vocalises,?

Quels ont été ses professeurs ?

Comment en est-il arrivé à devenir transformiste ?

Combien de temps met-il pour peaufiner ses personnages ?

Combien de personnages  réalise t’il ?

Quel est le prochain artiste qu’il a envie d’imiter ?

Enfin, vous l’aurez compris, j’avais des tonnes de questions,

j’espère qu’à travers cette vidéo, vous aurez quelques réponses

Je vous remercie d’avance, et vous souhaite une bonne et heureuse Année 2019, je  vous invite vivement à connaître cet artiste qui durant son show vous fera  partager sa passion et son don.

Bisous, bisous

je remercie le P’ti Bistrot de Bayonne pour nous avoir permis de réaliser cette interview

http://www.manumartin.com/brunosandro/

http://laurentdournelle.e-monsite.com/

https://www.lesartisansdelavoix.com/

http://corps-et-graffik.com/presentation/

http://www.bernardbecker.fr/

http://garden-palace.com/spectacle-cabaret-music-hall-clermont-ferrand-auvergne-63

https://www.facebook.com/Au-Pti-Bistro-354272495019294/

Bisous bisous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 2019 Je vous prépare de belles rencontres

sapin
Bonne et Heureuse Année 2019

 

 

Bonjour les Amis,

Début 2019, je  vous prépare de belles rencontres, la prochaine sera avec Bruno Sandro un imitateur transformiste exceptionnel, que cela soit tant  par son talent que par ce qu’il dégage, j’ai tout de suite était conquise et j’ai vraiment hâte de vous le présenter !!!

Il y aura, un magicien, un chef de choeur, une danseuse, un musicien, et de nouveau un écrivain et évidemment quelques petites escapades ….

Je profite également de ce moment pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’Année 2018, et en espérant que vous vous porterez le mieux du monde, et que notre année 2019, sera pour vous tous une Année exceptionnelle

A très vite

merci de mettre un petit pouce si vous avez aimé ou bien à vous abonner et ainsi me suivre dans mes rencontres !!!

Bisous bisous

Une journée à Palma de Majorque

img_0047Coucou les Amis,

Après une chaleur torride à Paris, durant presque 4 mois, je décidais de peur d’avoir du mauvais temps, de rejoindre les Baléares, afin de commencer les premiers jours d’automne sous le soleil et la mer à mes pieds !

En octobre l ‘arrière saison doit être bien agréable pensais-je !

Un mois que je ne connaissais pas sur l île des BALÉARES. Il est vrai que cela fait 38 ans que je me rends sur cette île, mais souvent entre mai et septembre.

Ma rencontre avec cette île ne fut pas un coup de foudre.

je la trouvais trop bétonnée, trop bruyante avec ses immeubles aux étages élevés surplombant la mer. Aucun charme

Et au fil des années, cette ile s’est métamorphosée. Les édifices ont été en partie remplacés par de jolies petites résidences en gradins-terrasses. Les plages souvent bordées de pins et de magnolias.

Il y a toujours un petit restaurant, qui vous préparera, une bonne paella accompagné d’un bon verre de sangria blanche (champagne) évidemment à l apéritif, nous aurons commencé par des petits pains à l’aïoli ! une merveille ! et tout ça, sous le soleil.

Sauf que cette fois ci sur 10  jours nous avons eu 5 jours de pluie et pas des moindres car ce fut d énormes inondations.

Si vous ne connaissez pas cette ile, sachez qu’il y a plusieurs endroits que j affectionne.

Valdemossa, Andratz, San telmo, Porto Soller, Pollença, Banyabulfar, Illetes, Torrent de Pareis, Fortnalutz, Cap Formentor et les grottes de Drach.

Mais bizarrement, j ai eu envie de revisiter une partie de cette capitale, et c ‘est munie de ma perche et de mon iPhone que j ‘ai pris le bus en direction de la cathédrale.

Ce jour là, il y avait comme une ambiance éclectique. Des couleurs, des sons, des odeurs.

Donc voici, une petite vidéo, ou je vous livre quelques moments privés

Bonne vidéo

Lire plus

Claudine Couppé nous dédicace Rendez-vous manqués

Bonsoir les Amis,

Aujourd’hui, ce fut une superbe journée d’ automne très ensoleillée.

De plus une année pour moi venait de se rajouter. Mais ce n’était pas bien grave, ce serait ma journée au moins jusqu’à 19h, heure à laquelle j’arrivais aux turbulentes pour l’interview de Claudine Couppé.

Tous ses amis étaient présents,  nous voulions  avoir notre dédicace et  repartir avec ce roman qui avait déjà plu à beaucoup de ses nouveaux lecteurs.

Lorsque je suis arrivée, Claudine était très entourée par ses nouveaux lecteurs qui la sollicitaient  afin d’immortaliser  cet instant spécial. Ils désiraient recueillir, en avant-première, quelques indices sur son futur  roman.

La dédicace eu lieu dans ce restaurant très parisien, situé  dans le 15ème,  tenu par ses frères. Une grande et belle fratrie,  les couppé, présents sur tous les fronts.

Ses enfants Sara  Lisa et Grégory  présents durant toute l’écriture de son livre,  nous diront que c’était une évidence… Toute petite, Claudine se rendait déjà à la librairie de sa maman, elle l’attendait le nez dans les bouquins, et c’est ainsi, que Jeanine sa maman la guidera dans ses choix et lui fera découvrir bon nombre d’auteurs. Mais il aura fallu quelques années, avant que Claudine, en fasse sa principale activité.  Auparavant, le métier de maman et la création de sa marque Misia ne lui laissait que peu de temps.

Claudine n’a pas de préférence, elle peut se mettre à n’importe quel moment  de la journée devant son bureau. Ce qui est certain,  elle fourmille d’idées, et passe de longues heures  connectée à son PC, sur un fond de guitare joué par William.

Ecrire demande beaucoup d’heures de calme, de réflexion, pour acquérir une plénitude totale.

William, impatient, attendra le lendemain matin les suites du feuilleton littéraire.

Une fois rentrée,  partagée par l’ envie de dévorer ce livre, je m’installe devant mon ordinateur, mon  livre dédicacé à ma droite, mon iPhone à ma gauche.

Choix cornélien, par quoi vais-je commencer ?

Et c’est ainsi que J’ai passé ma nuit en compagnie d’ Adèle et Gala. Inutile de me demander  si j’ai aimé !

Dans une interview , j’ai relevé cette phrase :

L’Ecriture est un territoire de liberté immense et absolue.

Et vous qu’en pensez-vous ?

On dit souvent, que parfois, le fait de chanter, ou de jouer une pièce de théâtre, c’est se mettre à nu. Mais écrire ! n’est-il pas ? un exercice tout aussi périlleux, ou la critique est facile, mais de vous à moi, je peux dire, que n’importe quel artiste sera toujours confronté aux regards de celui qui se dit spécialiste.

https://www.youtube.com/watch?v=uDqPGhQQJCk&feature=share

A quand un groupe de lecture pour Rendez-vous.

Bisous,bisous

Caroline Dhotel nous parle de sa passion  » Le Chant »

coatchantBonjour les Amis,

Il est vrai que pour moi rencontrer Caroline Dhotel était une évidence.

Interviewer mon coach vocal déjà célèbre, ne serait-ce que par son nom me donnait des ailes.

Lorsque j’ai ouvert la porte du boudoir, j’ai eu un instant d’hésitation. Etais-je bien chez Caroline ?

Une Ambiance cocooning m’attendait !

Le ton était donné, Inspirer Expirer Souffler

Caroline m’ouvre la porte, avec son joli sourire,  toujours très élégante et d’une grande simplicité

Son studio est à son image, très chaleureux.

Au dessus du piano  une grande glace  aura la lourde tâche de refléter nos imperfections, nos mimiques, notre bouche.

En ce qui me concerne, j’ai mis quelque temps pour apprivoiser ce miroir qui, il faut le dire, n’était pas mon ami. A chaque fois j’évaluais  mon apparence,  aussi lorsque caroline me montrait un excercice, comme par exemple sentir mon   abdomen se gonfler, je trouvais que le mien devenait un gros pneu, il y a aussi ce micro vintage, que je n’arrêtais pas de regarder. Je m’imaginais une grande chanteuse de Jazz.

Enfin, une fois passé en revue toute la décoration,  je me suis installée confortablement sur un fauteuil qui m’invitait non pas à interviewer Caroline, mais à me laisser aller à quelques confidences !

Et c’est ainsi que débutait ma toute première interview.

Bisous bisous

Je remercie vivement Caroline qui m à permis le temps d’un après midi de réaliser un rêve.

Un grand projet en prévision

fullsizeoutput_4e6Bonjour les Amis,

D’ici quelques temps, je mettrai en ligne, un conte pour enfants sur  Instagram.

Pourquoi des contes pour enfants ?

Nous   avons  tous des moments chargés en émotion, et c’est à ce moment que j’ai eu  envie de mettre, en scène mes petits-enfants ; c’est à travers eux, que je me suis replongée dans l’enfance.

J’étais pendant les vacances, en manque d’histoires, je me suis donc replongée dans cet univers qui fait que tous les jours lorsque j’écris, je fais un bond en arrière et me permet, de faire revivre des personnages lus lorsque j’étais enfant ;  comme le club des 5, la comtesse de Ségur et tant d’autres ……..

Ne vous inquiétez pas, j’ai encore beaucoup de reportages à vous présenter

La vallée aux loups avec mes petits-enfants.

Ma prochaine rencontre avec des Youtubeurs que je suis depuis au moins 1 an

Et ma rencontre avec une pianiste concertiste.

Et peut-être ma rencontre avec un Comédien de la comédie française, que j’espère rencontrer.

Bisous bisous les Amis

 

Manu batteur bassiste à Bayonne vit aux pas rythmés de ses chevaux.

Manu

Bonsoir les Amis,

Il y a toujours un coin qui me rappelle ? vous connaissez cette  chanson d’Eddy Mitchell ?

Si j’ai commencé par ces quelques mots, c’est qu’à chaque petits recoins d’une rue de Bayonne, il y a les prémices d’une fête qui s’annonce.

Durant deux ans, lorsque je passais devant la pena afin de me rendre dans l’une des rues piétonnes, j’entendais très souvent des sons de batterie.

A Bayonne on chante on danse on joue au rugby on commente le match malheureusement raté pour cette  saison contre Biarritz !  Imaginez l’ambiance survoltée dans les bars. Mais curieuse, j’ai osé aborder une personne qui sortait de cet endroit assez atypique et lui demandais ce qu’il y faisait.

  •  » je suis Batteur et je donne des cours de batterie pour une Association »

C’est ainsi que je fis la connaissance de Manu et assistais, à l’un de ses cours.

J’ai pu découvrir son univers, pas sur le moment, mais en me rendant à l’un des concerts qu’il donnait ce samedi non pas en tant que batteur mais bassiste.

Manu a deux passions, le cheval ainsi que la musique ; il est partagé par ses deux passions car dès son plus jeune âge il ne peut se résoudre à détacher l’une de l’autre.

D’ailleurs, lorsque je l’ai vu, je me suis dit qu’il aurait pu très bien vivre en Camargue.

Il m’explique que lorsqu’il monte à cheval, il monte en musique ressentant à travers l’allure de son cheval le tempo qu’il va lui donner.

Ce qu’il aime, c’est de remettre en confiance, le cheval ayant subi un choc psychologique.

Je me suis donc rendue à l’Association Vital ce samedi, après avoir tourné presqu’une heure dans Bayonne,  heureusement que le Waze  me donnait quelques indications, mais celles-ci étaient en Espagnol !

Ma compréhension fut nettement plus longue, du reste, au retour elle fut pire puisque je pris l’autoroute de Pau, et dû faire près de 40 kilomètres.

Je me retrouve donc seule dans une zone industrielle à 22 H00, GPS en main. Heureusement quelques sons  résonnent, j’essaie donc de me diriger dans la pénombre, ne sachant où je vais me retrouver.

Imaginez, à mon âge m’aventurer seule et ne connaissant pas bien la ville et de surcroît dans une zone industrielle, au début ça rebute un peu, enfin pour moi, mais j’irai jusqu’au bout, je ne veux pas reculer devant l’inconnu.

Et là ! je vois Manu qui était au comptoir d’un bar avec JP qui n’est autre que l’un des cofondateurs du Groupe Brushing Brother, car la particularité des deux frères c’est qu’ils étaient chauves ;  du reste en discutant avant que JP chante et s’accompagne à la guitare il me précise qu’il écrit beaucoup de mélodies françaises.

Entre temps, beaucoup ont succédé à JP  car celui-ci a tenu pendant 19 ans un magasin de musique à Bayonne, tandis que son frère continue à nous faire danser dans l’ambiance des sixties

VITAL MUSIC est une association portugaise qui a créé cet endroit, elle n’ouvre qu’après la fermeture des bureaux. Une très jolie scène musicale est installée, les amplis les micros ainsi que la batterie sont déjà prêts à recevoir l’artiste ou le groupe de la soirée.

La gérante du bar m’a offert très gentiment une collation m’informant qu’il était fréquent  de fermer  vers les 5 ou 6 heures du matin.

Il y a certes beaucoup d’habitués, mais la salle a commencé à se remplir vers les 23 heures.

Pas évident de se faire connaître, mais si vous avez envie de vous produire ou de passer un bon moment dans un cadre très convivial vous serez conquis par le lieu, car toutes sortes de musiciens se produisent que cela soit le jeudi ou bien le samedi !

Bisous bisous

Je vous souhaite un bon moment de détente, n’hésitez pas à vous abonner ou de liker tout simplement, afin de recevoir les prochains reportages !

Voici les différents liens ou vous pourrez me suivre :

Facebook : https://www.facebook.com/faustine.lonca

Youtube https://www.youtube.com/channel/UC8-L345DpR_MD2DRaI4cxig?       view_as=subscriber

Instagram :https://www.instagram.com/lesindiscretionsdefaustine/

———————————————————————————————————————————-

Liens de notre invité :

Facebook : https://www.facebook.com/associationvitalmusic/?epa=SEARCH_BOX

Facebook https://www.facebook.com/coursdebatteriemanuapolinario/

Rencontre avec The Vadrouilleur for rêveur

Enfin, à la force de regarder leurs vidéos, je vais faire leur connaissance,

Pouvoir enfin, même s’ils l’expliquent très bien, les entendre eux ainsi que  leurs  4 enfants

Comment vivent-ils cette nouvelle expérience, de réaménager ce bus ? sans compter la boutique que Charlotte tient, et je peux vous le confirmer les mugs sont très bien réalisés, et leurs enfants sont trop mignons

Donc. je vous dis à très bientôt pour leur rencontre

Un français à Barcelone

Pour les vacances d’Avril, nous partons avec nos deux petits-fils, et nous allons rencontrer Jean, un français parti vivre avec sa famille à Barcelone et ayant crée une organisation;

Je vous en dirai plus à partir du 24 avril

Bientôt ma rencontre avec Steelcox en ligne

Très contente de vous présenter Steelcox, pour la sortie de son Album Backstage

Un album sur un fond de Country, celui-ci est déjà en vente sur toutes les plateformes et également sur Cultura

Steelcox nous parle de son nouvel Album Backstage

 

 

1-Livret-Ext-BACKSTAGE-Finale2-e1548112508311-768x762-e1549056399500-403x400Coucou les amis,

Cette fois ci, mon invité  Rémy Steelcox, m’a donné rendez vous au studio La Canopée qui se trouve à Châtenay-Malabry dans le domaine de Verrières. C’est un lieu qu’il affectionne particulièrement, car l’endroit est idéal.

Lorsqu’on aime faire de la musique, sans regarder sa montre, les lieux sont vraiment propices à la détente musicale.

Après les présentations et surtout après avoir vu ensemble quelques points techniques comme le cadrage de la caméra, le placement de quelques guitares et amplis, la vérification de mes prises de notes, tout était en place pour démarrer cette grande et merveilleuse aventure.

Durant notre déjeuner avec Rémy, nous avons pu poursuivre notre entretien mais cette fois-ci loin de la caméra.

Rémy pourquoi chantes-tu seulement en français ?

Il m’a tout simplement répondu.

– Parce que je suis Français et que je pense en Français et non pas en anglais ! Et puis notre langue n’est t-elle pas agréable pour écrire et la chanter ?

A qui s’adresse ta musique ?


Une analyse a été réalisée et je sais que mon public est composé de 54% d’hommes et 46% de femmes. Ce sont des personnes qui ont les mêmes goûts que moi pour la musique et aiment le sport et l’informatique. Géographiquement, c’est surtout la France, suivie du Brésil, des Etats-Unis, de la Belgique et du Canada.

Et pour terminer, je lui pose la question qui pour moi va devenir la conclusion de notre interview et qui peut-être deviendra la vôtre :

Quelle est ta devise?

– Action réaction ! Et vous ?

Je crois que j’ai passé toute la nuit à visionner les rushs.

Mais lorsqu’une passion vous habite, vous n’avez plus les yeux sur votre montre.

Je remercie Rémy Steelcox de nous avoir consacré du temps, car actuellement il est très occupé à la promotion de son album Backstage sorti tout récemment.

Vous trouverez un lien pour écouter quelques extraits de son album.

Merci de liker si vous avez aimé cette interview.

Bonne écoute.

Bisous bisous

https://www.youtube.com/watch?v=1AMqg0sfUGQ&feature=share

Steelcox https://www.steelcox.com/

La canopée http://lcnp.fr/

De nouvelles rencontres à venir

    Bonsoir mes Amis,

Voici 8 mois que le blog « les indiscrétions de Faustine » existe, prendre en main les différents logiciels de montage ainsi que wordpress,  mon appareil Sony  que je viens d’acquérir, et tous les accessoires, cela m’a demandé beaucoup de temps.  Il est évident que j’ai découvert au fur et à mesure des difficultés, je profite justement de cette petite intervention afin de remercier toutes les personnes rencontrées.

D’ici quelque temps, je vais aller à la rencontre de personnes que j’apprécie bien évidemment car ils ont tous un univers différents,  ce sont de vraies personnes qui ne se cachent nullement derrière une apparence qui ne serait pas la leur.

Il y aura the vadrouilleurs for reveur, une famille de 6 personnes nomades, et qui depuis quelques temps réunissent beaucoup de bloggeurs sur leur chaîne, souvent vous les verrez en train de réaliser des aménagements de leur nouveau bus, ou bien ils vous emmènent avec eux en Laponie,  afin de rencontrer le père Noël.

Puis, je vais me rendre à Barcelone, afin de rencontrer un Français, qui a énormément d’énergie, et qui a crée une  association pour toutes personnes désirant s’exprimer. Il a eu un parcours très atypique, et a beaucoup voyagé, nous aurons ainsi l’occasion de faire plus ample connaissance.

J’aurai l’honneur de rencontrer une pianiste concertiste, qui nous parlera de sa vie de musicienne, de son parcours, avec ses difficultés, ses joies.

Puis, en septembre, je vous emmènerai avec moi dans un pays lointain que je vous ferai visiter à travers mes vidéos ou vous pourrez découvrir, les paysages, les coutumes, et leur musique.

Une autre nouveauté, vous verrez d’ici quelques semaines, un agenda, celui-ci, aura le but de vous donner les dates des concerts de Bruno Sandro, Glam’orchestra,  les nouveautés sur Misia rêve, avec ses différentes activités, sa prochaine exposition au Japon qui aura lieu en juin.  Julien le Mentaliste, et ce que fait Caroline Dhotel de coachchant que j’affectionne puisqu’elle fut l’une de mes premières invités et surtout mon professeur de chant et sans oublier Steelcox mon ami de toujours,

J’ai encore d’autres rencontres à faire, et si vous aussi avez une passion, n’hésitez pas à me contacter.

Je serai très contente de raconter votre parcours avec cette passion qui vous habite

Portez-vous bien,

A très vite, pour de nouvelles aventures

Bisous, bisous

 

Bientôt en ligne : Les confidences de Glam’ orchestra !

                              

Bonsoir les Amis,

A l’heure ou je vous écris, je suis en train de visionner les rushs de l’interview faite ce jeudi 14 février avec  Marie-Laure de Pertat, dont j’ai eu la chance de rencontrer lors d’un concert donné à Antony (92) en septembre  dernier.

 

Nous avions prévu de nous rencontrer et d’échanger sur sa passion le chant mais aussi sur toute la logistique de l’Orchestre Glam’ Orchestra composé de 50 personnes intermittentes du spectacle dont 10 chanteurs !

Oui ! vous avez bien lu ! C’est à un moment très important de sa vie, qu’elle décide de quitter le milieu bancaire et de s’investir à temps plein. Le Chant mais aussi à la création de sa société Glam’ Orchestra, qui s’orientera vers l’organisation d’événementiel des Mariages !  Ce sera du reste son cheval de bataille.

Au courant de notre entretien, nous parlerons beaucoup d’une personne qui l’accompagne au quotidien, sans qui, elle n’aurait peut-être pas, à certains moments  de doute eu l’énergie de rebondir ! Et en y réfléchissant, il y avait comme un petit message de St Valentin ! )

Durant cet après-midi, passé à échanger nos ressentis, je vais découvrir une jeune femme déterminée, pointue, ou le mot d’ordre envers la team glam musiciens et chanteurs sera d’être exigeants avec eux-mêmes et envers les autres.

Bien entourée comme elle aime à le dire, elle se repose sur ses musiciens qui durant le show, donneront le meilleur. Car Marie-Laure même si elle est une show girl, elle n’aura de cesse de s’inquiéter du bon déroulement de la soirée !

Son mot d’ordre. Donnez le meilleur de vous-même, Amusez-vous !  Partager votre passion !

Bisous, bisous à très vite  pour la suite !

 

 

 

 

Pourquoi ai-je décidé de créer ce blog ?

L'australie, un pays que j'ai adoré, venez vite lire mon article

 

«Bonjour les Amis, je vais à mon tour me présenter, A 14 ans, je me suis inscrite à un cours de théâtre, et c’est avec Daniel Dancourt au conservatoire d’Issy les Moulineaux (92) que j’ai commencé à donner la réplique à certains de ses élèves, et à apprendre quelques textes, comme, le rôle d’Agnes dans l’Ecole des femmes, ce n’était pas gagné ! surtout quand Monsieur Dancourt, me demanda si j’avais déjà été amoureuse !! Il me montra comment l’on devait embrasser !! (Pour de faux) mais je n’étais franchement pas très à l’aise, quoique en y réfléchissant, devenir plus vieille le temps d’une scène était vraiment jouissif. Maintenant je préfère me rajeunir. A l’époque j’étais enthousiaste, de me rendre au conservatoire et d’assister à ses cours, tout n’était qu’émerveillement. J’apprenais les répliques de tel ou tel auteur, quoique parfois, je me trompais dans leur nom, mais bon, ça c’est un autre sujet, mais qui à tout de même fait rire bon nombre de mes amis et dernièrement, mon professeur, à qui je relatais cet anecdote. Mais ce qui me passionnait beaucoup plus était le chant, qu’il soit lyrique ou moderne je trouvais que sortir certains sons me procurait un bien être indescriptible, une sorte de thérapie, je devenais une autre personne !!! Mais ce qui aujourd’hui, restera inaccessible pour moi, et j’en suis bien consciente, c’est de pouvoir imiter certains chanteurs. Comment notre pharynx lieu de rencontre des voies respiratoires, le larynx qui avec les cordes vocales constitue l’organe de la voix, la trachée, les bronches le principal organe ainsi que le poumon, nous pouvions nous transformer en Mylène Farmer, en Johnny Hallyday, ou en Pavarotti ? Depuis, plus de 6 ans, j’ai retrouvé le groupe Ysée-A formé lorsque nous avions 18 ans. Ce groupe était constitué de 6 personnes et durant quelques années en plus de notre travail ou de nos études, le web end, nous participions à des petits concerts ou parfois des radios crochets, ou bien animions, les soirées de galas, ou de mariage, ce fut de belles rencontres. Certains sont partis vers d’autres horizons. Mais la passion de la musique étant toujours présente, nous avons repris notre formation et c’est un réel bonheur que de se retrouver tous ensemble. J’ai donc décidé de créer les indiscrétions de Faustine. Ce blog a pour but de faire connaitre toutes personnes ayant une passion, Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’Année 2018 A très vite Bisous bisous 

Mes amitiés à M D. Dancourt pour qui j’ai beaucoup de respect.

http://www.mondragon-plus.com/Polys_2015_05_bourgeoises.htm

La Féerie du Château de Vaux le Vicomte

chateauBonsoir les Amis,

j’ai voulu aujourd’hui vous faire partager de purs instants de bonheur.

Nous sommes le 4 janvier et bientôt nos petits enfants vont reprendre l’école ! Eh oui, je suis grand mère !! depuis plus de 4 ans et j’ai 4 petits enfants, mais c’est avec l’ainé de 4 ans que j’ai décidé de revenir dans le passé !

Je voulais absolument que mon petit fils Timothée puisse se souvenir de cette journée.

Nous nous étions déjà rendus à la galerie de Paléontologie et  d’Anatomie dans le 5ème arrondissement de Paris.

Puis une bonne séance de cinéma  Grinch, mais qu’allais-je faire aujourd’hui ?

Je me suis souvenue que pendant les fêtes de Noël le château de Vaux le Vicomte serait paré d’une multitude de sapins  et de jouets d’autrefois !

Que nous soyons petits ou grands c’est avec émerveillement que nous visiterons une à une toutes ces salles qui seront toutes de plus en plus extraordinaires.

Par la suite, une promenade en calèche s’imposera. Le cocher nous donnera  tout au long du parcours des indications sur les grands poneys  qui viennent de l’école d’attelage de la région.

Puis vers la fin de l après-midi nous nous dirigerons vers la promenade des lanternes où tout au long, nous découvrirons des figurines toutes illuminées, l’ambiance est vraiment féerique et malgré le froid qui aura entre temps sévit nous continuerons notre ballade.

A la fin de notre petite promenade, nos petits enfants seront récompensés par une figurine, un cavalier.

je vous laisse maintenant découvrir ce petit film réalisé avec mon petit Timothée

Bonne visite

Bisous, bisous

https://www.lemoniteur77.com/vaux-le-vicomte-aux-couleurs-des-fetes-magie-des-noels-d-antan-4061.html

Musique proposée par La Musique Libre

Ikson-First Snow https://youtu.be/IXpk9WBPkj8

Ikson : https://soundcloud.com/ikson

Abonne-toi : http://bit.ly/AbonnementLibre
Facebook : http://bit.ly/FacebookLibre | Twitter : http://bit.ly/TwitterLibre
Téléchargement gratuit : https://www.toneden.io/ikson/post/fir…

 

Ne manquons pas notre Rendez-vous !

claudine couppéBonsoir les Amis,

Eh oui, ça approche, d’ici quelques jours,  Claudine couppé alias Misia Rêve, va nous recevoir pour une séance de dédicaces aux Turbulentes.

« Rendez-vous manqués »

Ce sera pour moi, l’occasion de réaliser pour vous, une vidéo ou elle nous donnera ses  premières impressions.

Nous lui souhaitons une très longue vie d’écrivaine, à jeudi !

Bisous, bisous

Glam’orchestra en live à Antony

Bonsoir les amis,

Comment ai-je connu  Glam orchestra ?

Tout simplement par le biais de Caroline ma coach.

C est en visionnant plusieurs vidéos de Caroline, que j’ai vu Marie-Laure de Glam orchestra.

Je me suis souvent rendue, sur leur  site, afin de prendre connaissance de leur répertoire.

Il y en a pour tous les goûts.

En passant par Adèle, ABBA, Nina Simone, The  Pointers Sisters, Tina Turner, Amy Winehouse, France Gall, Jean-Jacques Goldman, et beaucoup plus rock avec ACDC, Coldplay, David Bowie, Dépêche mode, Florent Pagny, Johnny Hallyday, Bee Gees, Boney M, Brunos Mars, jusqu’à Beyonce et tant d’autres.  300 chansons ! de quoi vous faire danser 9heures !

Par chance, ils donnaient une représentation ce samedi 15 septembre à Antony.

J ai pour vous enregistrer quelques extraits de leur soirée, en attendant ma prochaine rencontre avec Glam orchestra.

J’espère,  que vous passerez un aussi bon moment que moi,  en écoutant et visionnant cette vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=calNrHm38wE&feature=share

Bisous bisous.

Bientôt en ligne ma rencontre avec un coach vocal « Caroline Dhotel »

coatchantBonsoir les Amis,

J’ai rencontré Caroline cet après-midi, elle nous explique son métier de coach vocal depuis presque 15 ans !

Qui est Caroline  Dhotel ?

D’ici la fin de la semaine, vous aurez le plaisir de la voir et de l’entendre

Bisous, bisous

Au pays des kangourous

sydney-harbour-407593_1280

L’Australie nous voilà

Enfin ce qui me paraissait irréalisable il y a encore quelques mois devenait réel !

Il y a quelques années, les superbes images du film Crocodile Dundee, tourné dans le parc Kakadu en Australie, avaient suscité en moi une vive envie de visiter ce pays.

Nous avons décidé avec Hb, de fêter comme il se doit, nos 30 ans de mariage.

Et c’est accompagnés, de nos deux grands enfants, que nous sommes partis du 13 décembre au 6 janvier,  durant les fêtes de fin d’année.

Notre  Itinéraire

Aéroport Charles de Gaulle 13 décembre à 13H05 par Cathay Pacific, nous arriverons à Hong Kong le 14 décembre à 7H25 puis repartirons après avoir visité la ville à 23H00 pour Brisbane et reprise d’un autre vol pour Cairns ou il sera 14H05 le 15 décembre.

  • Nous descendions la côte Est du Queensland de Cairns jusqu’à Brisbane en camping car, du 15 au 27 décembre.
  • Puis  vol pour Adélaïde.
  • Le 28 nous prendrons le ferry pour Kangaroo Island ou nous dormirons les 28 et 29 décembre.
  • Le 30  direction Ballarat
  • 31 décembre, c’est à Melbourne que nous fêterons la nouvelle année
  • Le 1er janvier nous serons à Mérimbula
  • le 2 janvier c’est aux Blue Mountains que nous dormirons
  • le 3 janvier jusqu’au 6 nous resterons  à Sydney et retour sur Paris le matin du 7 janvier à 5H45

  Premier stop de 20 heures

Après 14h d’avion, nous avons enfin les pieds sur terre.

L’aéroport est immense, bien plus grand qu’un centre commercial, toutes les plus grandes marques sont présentes. Et surtout un train gratuit assure une navette entre les

halls Est et Ouest

174449
Hong Kong

FATI

        Caroline et Emmanuel sont carrément crevés

164573

boulevard Hollywoodien à Hong Kong

HONG KONG

                                                                         

L’atterrissage à Hong Kong est impressionnant, l’arrivée par cette baie immense, avec une multitude  de buildings souvent de plus de 80 étages, ainsi que  ces hautes montagnes vous donnent un peu le tournis. Nous avons décidé de prendre un tour opérateur afin de visiter la ville, mais en étant assis ; mais ce ne fut pas le cas, nous avions un guide qui avait vraiment envie de nous faire marcher. C’est par un temps couvert et venteux, et sous un fond musical, que nous avons visité quelques parcs, très bien entretenus par des personnes très âgées. Puis nous nous sommes promenés sur leur boulevard hollywoodien.

C’était les fêtes de Noël, des tas de petits papiers en forme de sapin étaient accrochés aux balustrades.  

 Début de nos péripéties !

Arrivés à Cairns capitale de la région du Queensland au Nord Est de l’Australie, nous sommes rendus chez le loueur afin de  prendre notre camping car, un mastodon, nous l’appellerons « Appolon » évidemment je ne m’étais pas bien rendue compte sur leur dépliant de la grandeur, mais prendre un motor home dont les vitesses sont manuelles, et le volant à droite, laissaient mon mari et mon fils un peu dubitatifs ! Comment allions nous nous débrouiller !

174452               220189

174450

CAIRNS

Heureusement, le parking était très grand, et durant deux heures de prises en main, nous étions enfin prêts, pour partir à l’aventure ! Enfin pas si loin que ça ; notre camping n’était qu’à 1/2 heure de route, et ce sont sous les regards des Australiens amusés par nos exploits de marche arrière, qu’en fin au bout d’une bonne demie-heure Appolon était bien garé.

Mais il y avait un mais, nous n’avions rien acheté pour dîner, et l’épicerie du camping était vide. Il fallait reprendre Appolon ! troisième manoeuvre. Mais par chance deux policiers  sont venus à notre rescousse. Et c’est sous leur escorte très remarqué que nous sommes rendus au centre commercial . Par contre  le retour fut chaotique ! 

Emma voulu prendre le volant, la conduite à droite n’étant pas habituelle chez lui, il dût donner un coup de volant afin d’éviter un trottoir.  Et là évidemment toutes les courses rangées avec beaucoup de soin se sont toutes retrouvées par terre. Caroline et moi qui nous trouvions à l’arrière avons fait un vol plané ainsi que la  vaisselle.

Tout  le monde a crié !

  • Hb énervé  a  dit « je reprends les commandesAPAU_Apollo_Euro-Deluxe_179A3924

Nous nous sommes rendus compte que nous avions déjà brisé une plaque vitrocéramique, pour être contrariés ça nous l’étions.

Première nuit, après plus de 24 heures de vol, et c’est sous le tropique du Capricorne que nous allions enfin nous endormir !! Enfin c’est ce que nous pensions.

La  nuit fut mouvementée, disons que nous n’avions peut-être pas choisi le meilleur emplacement, car nous sommes mis prés d’un arbre à mangue

Et c’est vers minuit que les bruits ont commencé,

Comme nous ne savions pas d’où provenait ces bruits, Hb suivi d’Emmanuel de moi-même et de Caroline munis d’une torche allions explorer les lieux, nous n’avons rien vu, sauf que parfois on entendait des bruits d’ailes.

Et ce n’est qu’au petit matin, que nous avons vu les dégâts, toutes les mangues éclatées autour et sur  Apollon.

Les Chauves-souris adorent les mangues !!!!

Cairns est situé au nord-est de l’Australie, l’état du Queensland, surnommé « sunshine state », doit en grande partie sa célébrité à la présence au large du plus grand récif corallien au monde formant une gigantesque barrière naturelle longue de plus de 2000 km.

Nous sommes restés trois jours dans ce camping ou nous avions pris nos marques, il y avait une piscine et de quoi faire de bons barbecues, et nous en avons bien profité.

Nous avons repris la route le 4ème jour et devions rouler durant 200 kms, j ai bien cru que nous ne ferions que la région de cairns cette ville nous a beaucoup plu. J’avais lu beaucoup de blog et beaucoup ne semblait pas aimer cette région ; comme quoi nous n’avons pas tous les mêmes goûts. Tout le long du bord de mer il y a un énorme lagon artificiel qui nous permet de nous baigner facilement, et gratuitement, car malheureusement  les méduses étant présentes on ne peut pas se baigner tout le temps, donc vous vous promenez en ville, vous avez un petit coup de chaud, et hop vous vous asseyez sur l’herbe et déposez vos affaires et on rentre tout doucement dans l’eau !

Ce n’est pas génial !

Nous avons visite kurunda  (lieu très connu des hippies) d’ailleurs nous avons acheté une toile de  xxxx puis les chutes de Barron River ainsi que le sanctuaire des papillons

220192174453

Nous avons repris la route vers Aherton afin de rejoindre Mila Mila rain forest un endroit merveilleux où nous nous sommes baignés durant des heures, mais nous nous sommes toujours posés la question suivante

  • Qu’est ce qui nous chatouillait dans l’eau ?

Le port d’Airlie Beach est situé dans le comté de Whitsunday, Queensland. Elle se trouve, près du centre de la Grande barrière de Corail qui s’étend sur 2000 km le long de la côte. Elle bénéficie d’un climat tropical apprécié des touristes. Cependant, sa plage est de taille modeste et la mer est infestée, de novembre à mai, par les méduses « stingers » particulièrement urticantes. Un lagon a donc été construit en bordure de mer pour permettre aux touristes de profiter des joies de la baignade. Airlie Beach est surtout connue, avec sa voisine Shute Harbour, comme point de départ des croisières vers les îles Whitsunday et la Grande Barrière de Corail.

Nous nous sommes donc rendus aux îles whitsunday 

174460179631 (1)

Il s’agit d’un endroit extraordinaire au milieu de nulle part ou l’on se sent seul au monde  un décor somptueux. Nous passons deux bonnes heures à nous ressourcer ou bien à mitrailler le paysage afin d’en garder à jamais un souvenir intarissable. Et c’est là qu’Emma, Caro et hb passeront leur brevet de plongée quant à moi les palmes et le tuba seront la bienvenue. Bien évidemment nous avions revêtu des combinaisons afin de ne pas se faire piquer par ces fameuses  méduses !

Puis nous sommes partis en direction  de Agnès water ou la ville 1770 drôle de nom n’est-ce pas ? on nous avait dit qu »elle était splendide et là nous sommes un peu déçus, surtout après 450 km de route. De ce fait nous n’y resterons pas et prendrons la route pour nous rapprocher de Fraser island la plus grande île de sable 120 km et une des plus belles îles du monde . Malheureusement le beau temps n’est pas présent, mais nous y passerons toute l’après-midi.

Il a plu durant deux jours aujourd’hui c’est le boxing day, mais hier, nous avons voulu fêter Noël dans la caravane. Nous nous sommes offerts quelques petits présents accompagnés de bons petits plats. Aujourd’hui  tout est fermé.  Demain nous prendrons un vol pour Adélaïde 2h1/2 de vol  pour 2OOO km. Fera t’il Beau ? 

Nous avons rendu l’engin, une chance la caution nous a été rendu malgré la casse de la plaque vitrocéramique. Nous attendons notre vol, il parait qu’il n’avait jamais fait un temps aussi pourri comme ces derniers jours, mais à Adelaïde il fait très beau ouf ! ça va assurer le bronzage.

Après un vol de 2 h 1/2 J’avais hâte de découvrir Adélaïde.  Nous avons pris possession de notre voiture de location une Ford, quel changement ! Mais elle était confortable nous étions tellement habitués à  promener notre maison avec nous, c’était très agréable car pas besoin de faire ou défaire les bagages, dès que nous étions dans un lieu qui nous plaisait on pouvait s’arrêter et déjeuner, nous avons adoré cette aventure, le seul inconvénient étant la conduite inversée.

Nous nous sommes arrêtés au bord d’une route  afin de déjeuner mais nous n’avons pu terminer notre repas, car nous avions été envahi par les mouches,

iL était signalé dans les guides de se protéger des mouches avec une moustiquaire , malheureusement nous avons oublié ce détail qui pourtant avait son importance : et vous savez comme moi que les mouches font très peur à Emmanuel ! 

Avant de prendre le Ferry pour kangaroo island, nous avons pris un bain de soleil, et malgré l’indice 50 étalé sur nos visages le soleil nous brûlait, mais quel bien fou. Puis nous avons  pris le ferry , et nous nous rendions dans notre lodge au Kangaroo lodge.

187567

Nous avions une vue superbe, idéalement situé, puis nous sommes partis voir les lions de mer, mais nous ne devions pas nous approcher à moins de 10 mètres, afin de ne pas les apeurés. Quant au kangourou, nous n’en avons vu seulement 2 ; tous les autres étant morts au bord de la route. Le soir au restaurant on nous a proposé du kangourou, franchement cela ne tentait personne, malgré tout Hb en a mangé, et franchement ce n’est vraiment pas bon, heureusement que le vin australien était délicieux .

CA Y EST NOUS L’AVONS VU 

Mais avant de reprendre le ferry, nous avons eu une belle surprise, un koala se tenait juste devant nous ! il était tellement mignon, et de plus il ne dormait pas, nous avons eu tout le loisir de le regarder, une australienne qui passait, nous a dit qu’il y avait eu un feu dans la forêt et qu’il s’était  perdu.

220185

Demain nous reprenons le ferry demain et direction Ballarat ville des chercheurs d or.

220208187570

 Nous sommes arrivés à Ballarat à minuit, car la route fut plus longue que prévu, il faisait très chaud plus de 43 degrés. Le lendemain nous nous sommes trouvés dans une ville ou l’époque des chercheurs d’or avait été entièrement reconstitué. Il y avait beaucoup d’animations typiques, boulangerie, ferronnerie, création de roue, fonte de l’or. Les bijoux ainsi que  les bombons étaient fabriqués sur place. Avec Caroline nous avons essayé de jolis chapeaux. Par contre Hb était trop content de descendre dans une mine et observer la fonte d’un lingot d’or, et en chercher un peu dans le ruisseau, était l’un de ses rêves. Ce fut une très belle étape dans notre voyage, je vous la recommande.

Puis, nous nous sommes rendus à Melbourne, mais malheureusement nous n’y avons que dormi, donc je ne pourrai malheureusement vous en dire plus, ce fut bien dommage, car il y avait énormément de choses à voir.

Il ne nous restait plus qu’une semaine avant de quitter l’Australie, et nous avions encore tant de chose à voir. Le 1er janvier nous arrivions à Merimbula, 220210C’est une charmante ville côtière, elle est cependant très touristique car beaucoup d’australiens viennent pour y surfer.  D’ailleurs c’est celle que j’ai préféré de toutes. Du fait d’un bon nombre de terrains de golf  dans la ville nous avons eu la chance de côtoyer de très prés les kangourous. C’est avec regret que nous ne nous  sommes arrêtés qu’une seule nuit, car nous avions encore beaucoup de route pour nous rendre à la capitale, mais si c’était à refaire, nous y serions restés bien plus longtemps.                 

Le lendemain, nous nous sommes réveillés dans un cadre complètement kitsch, à l’hôtel Carrington, il est peut-être très vieillot, mais il y a  tellement d’histoire, on dit que Wiston Churchill y a dormi. Leurs lits sont douillets, le petit salon avec ses gros canapés en cuir sont très confortables, nous sommes hors du temps, et de notre chambre nous avons une vue sur ces fameuses montagnes bleues. Leur appellation vient du fait qu’il s’y trouve une variété d’eucalyptus dont les feuilles sécrètent un liquide donnant un reflet bleuté sous l’effet du soleil.

S’il est une excursion qui vaille la peine d’être faite aux alentours de Sydney, c’est bien sur celles des Montagnes Bleues situées à 100 kilomètres à l’Ouest de la ville.

220211

187574

Nous arrivons en début d’après-midi à Sydney, et nous déposons nos valises Pour la dernière fois dans cette chambre d’hôtel. Nous avons beaucoup marché, nous nous sommes rendus sur les quais, puis fait un tour de bateau sous une pluie battante, et avons visité le zoo. 

SYDNEY

DIJIRDOU

Sydney est la Capitale de l’Etat de Nouvelles Galles du Sud. La grande métropole australienne de 4 millions d’habitants se révèle être une des plus belles et des agréables villes qui soit !

Je suis tout de suite conquise par  la propreté par ses parcs et sa configuration ! Les habitants sont chaleureux, accueillants, d’un contact facile ! Il ne me semble pas avoir vu un seul clochard déambuler. Le véritable symbole de la ville, dont la silhouette est connue du monde entier, c’est bien sûr le fameux opéra de Sydney. Ce superbe monument, inauguré par la reine Elisabeth en 1973, a coûté la bagatelle de 100 millions de dollars ! Ce chef d’œuvre architectural, dont la construction a demandé 16 années, se présente comme un grand bateau qui déploie majestueusement ses ailes  » ou bien représente des quartiers d’orange »  occupe une zone stratégique du port. Pour terminer ce panégyrique, disons c’est l’un des centres artistiques les plus dynamiques au monde !174470 (1)

A proximité de l’opéra, se situe le Harbour Bridge, célèbre pont qui permet qui permet de relier les parties Nord et Sud de la ville. Cette gigantesque arche d’acier , surnommée « coathanger » à cause de sa forme en porte-manteau, a été construite au début des années 1930 et a constitué pendant longtemps la plus haute construction de la ville. Elle a été supplantée par la « Sydney Tower » , au cœur de la zone commerciale de la ville. Du haut de ses 320 mètres ,elle représente la plus haute construction de l’hémisphère sud. A son sommet, on peut jouir d’une superbe vue panoramique, qui permet même , par beau temps, d’apercevoir les Montagnes Bleues situées à 100 km de la ville ! Il y a Plusieurs centres d’intêret , notamment le musée national de la Marine, l’aquarium de Sydney, un jardin chinois,…

Deux moyens de transport sont particuliers à la ville : d’abord le monorail suspendu, pratique, économique , qui sillonne plusieurs quartiers de la ville. Ensuite les ferries dont la plupart ont leur embarcadère au quartier des Rocks. Ce dernier est le plus vieux de la ville, c’est ou il y a 200 ans le capitaine Arthur Philip et sa flotte avaient jeté l’ancre pour y établir une colonie pénitentiaire, la plus éloignée de l’empire britannique.

Ce quartier, situé sur l’un des plus beaux rivages du monde, a bénéficié d’un programme de rénovation tout en conservant son charme d’origine. C’est un centre d’activité commerciale, culturelle et de loisirs ou il fait vraiment bon de s’arrêter.

Comment parler de Sydney sans évoquer ses jardins ! Le plus beau d’entre eux est sans conteste le Botanic Garden, dont la visite demande une bonne demi-journée et qui offre une variété insoupçonnée de plantes.

Notre séjour à Sydney de 3 jours est malheureusement bien trop court, je crois qu’une semaine ne serait pas de trop, il y a toutes les plages aux alentours que nous n’avons pu voir , faute au mauvais temps !

NB : Voici 10 ans que j’ai fait ce voyage, le temps passe, et il était temps que je relate pour vous ce magnifique voyage, avant que je n’oublie tous ces menus détails. J’espère que vous aurez eu autant de plaisir à le lire que j’ai eu à vous le raconter.

Je vous propose d’ouvrir vos livres de géographie à la page OCEANIE

D’une superficie d’environ 8 millions de km², l’Australie  qui a lui seul est un continent ;

ne l’oublions pas est presque aussi vaste que les USA, 15 fois plus grande que la France

avec seulement 18 millions d’habitants soit une densité de 2 habitants au km² . Si  l’on rajoute le fait que la majeure partie de la population (90%) se concentre dans les grandes villes côtières, il est aisé de comprendre que l’Australie demeure en majeure partie inhabitée. On peut d’ailleurs s’en rendre compte, lorsqu’en survolant tout le pays du Nord au Sud, on ne voit quasiment aucune agglomération..

Si le pays est de découverte récente pour les européens, la présence humaine est assez ancienne, puisqu’on estime que ses habitants originaux, les aborigènes, y sont présents depuis 40 000 ans ! D’anciens récits rapportent que les grecs puis les arabes avaient parlé d’une terre australe située au sud de Java, de la est né le concept de

« terra australis incognita ».

Les 1ers européens à découvrir l’Australie furent les portugais puis les hollandais qui l’ont baptisée « Nouvelle Hollande » ; mais ni les uns ni les autres ne l’ont jugée intéressante.

Ce fut Dampier qui à la fin du 17ème siècle rapporta une description précise de l’Australie et des peuples aborigènes qu’ils a dépeint en termes très peu élogieux.

Près d’un siècle plus tard (1770) , le capitaine anglais James Cook débarque en Australie près de l’actuelle Sydney chargé d’une mission scientifique d’exploration. Contrairement à ses prédécesseurs  qui étaient arrivés sur la cote ouest de l’île, il eut la chance de débarquer sur la côte occidentale beaucoup plus fertile. Cette période ,coïncidant avec l’indépendance américaine et vu que les prisons anglaises devenaient trop surchargées, l’idée est venue d’envoyer les prisonniers les plus dangereux vers la nouvelle colonie. C’est ainsi que le 1er bateau chargé de détenus, conduit par le capitaine Arthur Philip, débarquait à Sydney et que fut ainsi établie la 1ère colonie pénitentiaire.

Bien plus tard, on se rendit compte que le pays regorgeait de richesses, d’oû un afflux d’immigrants de toutes parts.

Le pays a obtenu son indépendance au début du 20è siècle mais il demeure rattaché à la couronne britannique et est membre du Commonwealth.

Politiquement l’Australie se compose de 6 états (Australie occidentale, Australie du Sud, Nouvelles Galles du sud, Queensland , Victoria et Tasmanie) et de 2 territoires : Territoire du Nord et Territoire de la capitale Camberra.

L’Australie est actuellement le 1er producteur mondial de laine et son cheptel d’ovins compte 160 millions de têtes soit presque 10 fois le nombre d’humains !

 CAIRNS

La région de Cairns était, avant l’arrivée des européens, occupée par les Irukandji.

Le futur site de la ville fut aperçu pour la première fois par un européen par le capitaine Cook en 1770 et dans le siècle qui suivit plusieurs expéditions visitèrent la région et comprirent la possibilité de création d’un port à cet endroit. La découverte d’or sur l’actuel plateau waterton et la nécessité de trouver un point d’embarquement provoqua la création de la ville en 1876; La région où s’installa la ville était au départ une région de marais et de mangrove qui fut progressivement mise en valeur, déboisée par les agriculteurs tandis que les marais étaient comblés par les roches venant d’une colline voisine, des boues séchées, des sciures des différents scieries de la région ainsi que des matériaux évacués pour construire la voie de chemin de fer qui reliait Herberton à Atherton et dont la construction commença en 1886. L’ouverture de la ligne de chemin de fer permit de mettre en valeur les régions agricoles environnantes avec la culture de la canne à sucre, du maïs, du riz,des bananes, des ananas en plaine, des fruits et de l’élevage laitier en montagne et la région prit un tel essor qu’il fallut entreprendre la création d’un port en 1906 pour exporter toutes les productions locales.

Pendant la deuxième guerre mondiale Cairns servit de point de départ pour des opérations militaires dans le Pacifique.

Après la guerre, Cairns devint progressivement un centre touristique et l’ouverture en 1984 de l’aéroport international de Cairns ainsi que d’un centre des affaires fit connaitre la ville internationalement et en fit un lieu réputé de vacances ou de réunions d’affaires.

La grande barrière de corail

Situé au nord-est de l’Australie, l’état du Queensland, surnommé « sunshine state », doit en grande partie sa célébrité à la présence au large du plus grand récif corallien au monde formant une gigantesque barrière naturelle longue de plus de 2000 km.

Airlie Beach

Le port d’Airlie Beach est situé dans le comté de Whitsunday, Queensland,Australie. Elle se trouve environ à la latitude 20°S, près du centre de la Grande barrière de corail qui s’étend sur 2000km le long de la côte. Elle bénéficie d’un climat tropical apprécié des tourises. Cependant, sa plage est de taille modeste et la mer est infestée, de Novembre à Mai, par les méduses « stingers » particulièrement urticantes. Un lagon a donc été construit en bordure de mer pour permettre aux touristes de profiter des joies de la baignade. Airlie Beach est surtout connue, avec sa voisine Shute Harbour, comme point de départ des croisières vers les îles Whitsunday et la Grande Barrière de Corail.

Bientôt en ligne mon voyage au pays des kangourous.

L'australie, un pays que j'ai adoré, venez vite lire mon article

Bonsoir les Amis,

En attendant  mon récit sur mon voyage en Australie, voici quelques photos

Veuillez m’excuser pour la qualité des clichés.

                                                      220210

Métro Boulot Dodo ou Farniente ?

 

depositphotos_58069361-stock-photo-signpost-in-the-stirling-point

Bonjour les amis,

En attendant le récit de mon voyage en Thaïlande, j’ai envie de vous faire partager quelques réflexions.

Pour moi le voyage n’est pas qu’un simple moment de répit de l’année où l’on attend avec impatience de pouvoir faire la grâce matinée. Ne pas prendre les transports en commun, et surtout ne pas stresser car notre réunion hebdomadaire va commencer. Malheureusement nous sommes encore dans les embouteillages du lundi matin, et de toutes les façons, une journée bien chargée se profile à l’horizon et surtout le retour à notre domicile où enfin au bout de 2 heures de transport, on pourra se jeter sur le canapé en se disant « je suis sur les rotules ».

Mais voyager c’est se nourrir de la culture d’autres pays et surtout ne plus avoir les tracas de la maison. Donc c’est un break important, qu’importe où l’on se dirige, ça ne peut être que bénéfique. Si ce n’est pas le cas, je serais tentée de vous poser différentes questions ?

Avec qui êtes vous partis ?

A quel moment ?

Etiez-vous tellement fatigués que vous n’avez pu profiter de ces moments de farniente tant attendus !

Peut-être que votre quotidien vous manque ? Ou bien êtes-vous certains qu’il n’y a pas mieux ailleurs ?

Sur ce, je dirais qu’il vaut mieux partir plus souvent que de faire de très longs voyages à moins d’avoir une âme de nomade.

Mais qu’il est bon de rentrer chez soi, non ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Merci de vos commentaires, et n’hésitez pas à liker.

Bisous Bisous

L’actualité de Misia rêve

946220_562212867156924_34005135_n
Claudine Créatrice de Misia rêve

Bonsoir les amis,

J’attendais avec impatience ma rencontre avec Misia Rêve.

Qui est elle ? Et que fait-elle ?

C’est une Artiste dans l’âme, tout ce qu’elle entreprend se réalise avec succès !

Quelle belle rencontre ! Une personne comme je les aime : VRAIE, elle dit ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent, du reste son bien être passe par son intégrité.

On a souvent beaucoup de préjugés et de doutes mais,  étant un peu moins jeune ?

Pouvons-nous nous le permettre ? Sans pour autant vexer Pierre Paul Jacques ?

J’ai connu Claudine lorsqu’elle créait des tee-shirts. D’ailleurs vous avez certainement vu quelques stars du petit écran porter ses créations qui représentaient de jolis visages de femmes aux grands yeux et aux cheveux souvent noirs et aux pommettes montantes, à la bouche en forme de cœur. Par la suite, ces visages sont apparus sur les cahiers Clairefontaine et l’ouverture de sa boutique rue du bac devenait une évidence où Claudine nous proposait toute sorte de petite maroquinerie : sacs à main, trousses de voyage, porte-monnaie, etc. …

Avec William, l’homme enfourchant sa Harley et jouant de la guitare, eh oui lui aussi a non pas une passion mais 2, le couple gère MISIA REVE, pendant que l’un joue les commerciaux et que l’autre crée.

Donc, je retrouve Claudine qui me parle de son actualité. Et là, j’apprends avec surprise qu’elle a aussi depuis une autre passion. J’apprends, en plus d’une exposition au Japon où près de 70% de ses tableaux exposés se sont vendus, l’existence de son premier roman.

« Rvs manqués » va sortir le 28 septembre 2018 aux éditions NUM. Je profite donc de l’occasion pour noter cet événement sur mon agenda car il serait pour moi impensable de rater la dédicace de son premier roman … au restaurant les Turbulentes.

Lors de notre entretien, j’ai été tentée de lui poser quelques questions sur sa vie de femme. Comment la vit-on après 50 ans ?

Sa réponse est catégorique :

– Ma vie est encore mieux qu’avant dit-elle, plus d’obligations, ne serait-ce que pour l’éducation de nos enfants, car maintenant ils vivent leur vie, et moi je la vis à 1000%. Je suis devenue depuis égoïste, je ne fais que ce qui me plaît.

– Mais au fait pourquoi MISIA ?

– Misia Sert était une femme libre et moderne du début du siècle dernier. Elle a lancé Coco Chanel et fut l’égérie de Cocteau et de beaucoup d’autres artistes.

 – Et vous ? Comment vous voyez-vous après 50 ans ? Auriez-vous l’envie d’avoir envie, de concrétiser vos rêves ? Ou bien pensez-vous qu’après une vie bien remplie, vous n’avez qu’un seul souhait : ne rien faire ?

Sur ce, je vais vous laisser, sur la devise de Claudine :

Il y a toujours une porte qui s’ouvre !

Bonne lecture et prenez soin de vous.

Merci de liker si vous avez aimé.

Vous trouverez quelques liens que je vous invite à visionner.

https://www.facebook.com/www.misia.net/

http://www.lesturbulentes.fr/

Bisous bisous Lire plus

%d blogueurs aiment cette page :