Les indiscrétions de Faustine

Nos Pequenos au Pérou

Publicités

 

INTRODUCTION

 

Quatre cousins partent avec leurs grands-parents au Pérou.

Une grande aventure commence pour eux

A travers cette histoire, vous aurez l’occasion de découvrir ce pays comme si vous y étiez.

Mes 4 petits-enfants vont avec leur caractère et leur sens de la répartie vous donnez leur ressenti en utilisant leur propre vocabulaire ; il y aura parfois des peurs ou bien de la joie.

Ils donneront la possibilité aux enfants de créer leur propre univers 

Je souhaite que tous les grands-parents puissent vivre avec eux ce que j’ai eu la chance de vivre à travers cette histoire.

 

 

 

Bonnes vacances

 

Voici un extrait en attendant qu’une maison d’édition le publie, je dois être honnête, je revis mon enfance à travers ces contes,

A l’heure actuelle je commence le 5ème pour cet hiver à plus et bonne lecture

Élisa et Léon préparent leurs bagages.

L’Année était vite passée, Léon rangea pour la toute dernière fois ses cahiers d’École dans son cartable, se leva et alla vers sa maitresse lui déposa un bisou sur la joue en lui disant.

– Mais sais-tu dans quel pays ça se trouve ?

– Je sais que c’est très très loin, et que l’on ne parle pas notre langue.

– Ne t’inquiètes  pas dit-elle, tu vas passer de merveilleuses vacances

– Ta petite sœur vient avec toi ?

– Oui, d’ailleurs elle m’attend, je dois aller la chercher à la sortie de l’école, je vous dis au-revoir Mme Martin.

Et Léon laissa Mme Martin sur le seuil de sa classe, et se dit qu’il avait bien de la chance.

Léon arriva à l’École d’Élisa, il avait couru pour ne pas être en retard, et c’est tout essoufflé, qu’il traversa l’entrée de l’École et se dirigea vers le préau ou l’attendait sa petite sœur

5 minutes plus tard, Élisa arriva avec son cartable.

– Bien je ne sais pas, je ne savais pas qu’il y avait un temple pour ça.

– Tu crois qu’il y a aussi un temple de la lune et de la terre ?

– Je ne sais pas, mais ce qui est sûr c’est que l’on va découvrir des choses merveilleuses, nous allons prendre nos appareils photos pour rapporter de beaux souvenirs.

Ils continuèrent leur conversation tout en sautant à cloche-pied.

Ils arrivèrent devant le porche de leur toute nouvelle maison, papa et maman avaient déménagé en début d’année et ils avaient dû changer d’École.

La maison était très grande, on la voyait de loin, elle avait de beaux volets rouges ; Léon et Élisa allèrent vers leurs parents en criant

Souvent leur papa leur dit que ce n’est pas le Pérou !

« Puisque nous allons y aller, dirent-ils en ricanant.

 

 

Publicités

Publicités